Marie des grèves ....

il est sourd .....il est aveugle ... le président ????

Semaine après semaine, les annonces de suppressions d'emplois s'accumulent : Total, Continental, La Redoute, Les Trois Suisses, Valéo, Caterpillar, Arcelor Mittal, FNAC, etc. La vague s'étend et la plupart des secteurs de l'économie sont touchés. Les décisions de chômage partiel sont également nombreuses. Sans compter ces suppressions «invisibles» que constituent les fins de CDD ou de missions d'intérim.

Le phénomène est général partout dans le monde. Les chiffres font froid dans le dos : près de 2 millions de chômeurs supplémentaires aux Etats-Unis pour les mois de décembre à février, 350 000 chômeurs de plus en deux mois en Espagne, 90 000 de plus en deux mois et une prévision de 500 000 de plus à la fin 2009 en Allemagne. En France même, l'Unedic ne cesse de réviser à la hausse ses prévisions et annonce maintenant 450 000 chômeurs supplémentaires à la fin de l'année. Mais les 90 000 chômeurs supplémentaires du seul mois de janvier peuvent faire craindre bien davantage.

Les entreprises réagissent à la récession économique par des suppressions d'emplois, même quand elles font des profits. L'insupportable Madame Parisot, patronne du Medef, veut «sécuriser les licenciements pour les entreprises et les salariés». En fait, elle veut assouplir les procédures de licenciements en vertu de cette idée éculée selon laquelle si les employeurs peuvent licencier plus facilement, ils embaucheront davantage !

De son côté, Sarkozy et son gouvernement s'obstinent dans leur politique libérale. Le mini plan de «relance» de fin 2008 n'est pas de nature à relancer l'activité économique, pas plus que son saupoudrage de mesurettes «sociales». du début de l'année. Dans le même temps, le paquet fiscal continue de redistribuer aux riches des milliards qui manquent pour l'emploi ; et la liquidation des 35H, la libéralisation des heures supplémentaires, la réduction des emplois publics, continuent de jouer contre l'emploi.

Il est temps d'imposer un changement de cap. Ce n'est pas aux salariés et à la population de payer la crise pendant que spéculateurs et profiteurs seraient épargnés. La lutte des travailleurs des Antilles et de la Réunion, la mobilisation du 29 janvier expriment cette exigence. D'autres luttes sectorielles dans le secteur public (santé, éducation, recherche, Poste, etc) ou dans des entreprises privées confrontées aux restructurations et suppressions d'emplois, confirment la nécessité de l'unité pour construire les rapports de force.

La journée de grèves et de manifestation du 19 mars permettra de se faire entendre avec encore plus de force face à un gouvernement qui fait la sourde oreille face aux revendications légitimes pour l'emploi, les salaires, les services publics. Le Front de Gauche est totalement solidaire de cette mobilisation et appelle à tout faire pour en assurer le succès.

Au-delà, ce qui est posé c'est bien la question d'une alternative à ces politiques libérales qui ont conduit à la catastrophe. Ce sont de nouveaux choix économiques, sociaux, écologiques et démocratiques qui sont nécessaires pour sortir de l'ornière actuelle. Il y a urgence à ouvrir une autre perspective. L'Histoire en atteste : la crise économique et sociale peut déboucher sur une crise politique majeure. Si aucune issue progressiste n'est proposée, alors le pire peut survenir et une droite extrême se poser en recours.

La raison d'être du Front de Gauche c'est de contribuer à relever le défi d'un changement de cap au niveau européen, de changer d'Europe. La gauche de transformation doit se rassembler si elle veut être à la hauteur de ses responsabilités et proposer une alternative crédible face à tous les renoncements. Les élections européennes du mois de juin en fournissent l'opportunité. Ce sera le premier rendez-vous électoral depuis l'élection présidentielle où s'exprimera le jugement populaire sur la politique menée. Un vote sanction doublé d'une exigence d'alternative, telle est l'ambition que veut incarner le Front de Gauche.




29/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres