Marie des grèves ....

ADN ............PETITION

Pétition Charlie Hebdo contre les tests ADN: plus de 10.000 signatures en moins d'un jour

PARIS, (AFP) — La pétition lancée mardi soir par Charlie Hebdo et SOS-Racisme contre la possibilité de recourir à des tests ADN comme preuve de filiation dans le cadre du regroupement familial, a recueilli plus de 10.000 signatures en moins de 24 heures, ont annoncé les organisateurs.

"Quelques heures à peine après sa parution, la pétition contre les tests ADN avait recueilli, (mercredi) à 16H00, plus de 10.000 signatures de citoyens révulsés par une disposition aux conséquences lourdes", s'est félicité SOS-Racisme dans un communiqué.

Sur le site internet www.touchepasamonadn.com, plus d'une dizaine de noms s'ajoutaient chaque minute à la liste des signataire mercredi après-midi, a constaté une journaliste de l'AFP.

Mercredi, plusieurs personnalités ont rejoint la pétition comme l'ancien Premier ministre Michel Rocard, le député socialiste Jack Lang, l'historien Benjamin Stora, le chanteur Cali ou le Pdg de la Fnac Denis Olivennes, selon les organisateurs.

"L'ampleur de la réaction me rassure. Les signataires attendaient avec impatience qu'il y ait une initiative pour pouvoir exprimer leur refus", a décalré à l'AFP le directeur de Charlie Hebdo Philippe Val.

"Les ultras de la majorité parlementaire qui ont introduit cet amendement à l'Assemblée nationale se targuaient d'avoir un soutien populaire sans faille. Manifestement, ils s'étaient imprudemment avancés", a réagi le président de SOS Racisme, Dominique Sopo.

"Nous allons informer les sénateurs et les députés de l'ampleur de ce qui est en train de se passer. Nous verrons quelles sont les réactions des parlementaires, du gouvernement et du président de la République qui est étrangement silencieux sur cette affaire depuis plusieurs jours", a-t-il ajouté.

Dans leurs éditions de mercredi, Charlie Hebdo et Libération avaient publié une liste des premiers signataires parmi lesquels Isabelle Adjani, Raymond Aubrac, François Bayrou ou Dominique de Villepin.

Dans les colonnes du quotidien, l'ancien Premier ministre a estimé que cette mesure était "profondément attentoire à nos principes républicains, contraire à la mission universaliste de notre pays", tandis que le leader de la CGT Bernard Thibault avertissait : "ouvrir cette voie, c'est admettre demain de nouvelles ignominies".

Interpellé sur le sujet lors de la séance des questions au Parlement, le Premier ministre François Fillon a appelé mercredi à ne pas "rejeter d'emblée" l'amendement sur les tests ADN pour certains demandeurs de visa, soulignant que le gouvernement était décidé à "utiliser toutes les techniques modernes" au "service d'une politique maîtrisée de l'immigration".



04/10/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres