Marie des grèves ....

Insouciance

C’était le temps de l’insouciance

Des rires, des jeux de l’enfance

Des galopades dans le jardin

Des baignades au petit matin

 

C’était le temps du sans souci

Des récitations, des rêveries

Des escapades dans les chemins

Des grandes tartines de pain

 

C’était le temps des dimanches

Des petits bonheurs chez grand-mère

Des cabanes en vieilles planches

Où s’adossaient les roses trémières

 

C’était le temps des vacances

Des premières romances

Des poèmes et des secrets

Et des chignons crêpés

 

C’était le temps des yéyés

Œil de biche et jupe mini

Des Claudettes et de Johnny

A présent, je peux m’en aller …

 

 

 

 



17/02/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres