Marie des grèves ....

Pour Marsa et Claude....

Kairouan , Djerba, Sousse ,Carthage…..

Berbères, Romains, Maures, Andalous….

Où suis-je ? il semble que je n'ai plus d'âge

Courir vers la mer comme un Fou

Plonger dans cette douceur de vivre

Le jasmin, au petit matin,

Embaume et me rend ivre

Sensualité au quotidien…

Ma ville, tu m'ouvres les bras

La Goulette , au loin, je te vois !

Tu m'attends, Avenue de France

Tu sirotes  un « thé à la menthe »

Au Café de Paris, notre enfance !

« Un été à la Goulette »….

Youssef, Giueseppe, Jojo,

Le roi de la brick à l'œuf !!!

Tu te souviens ,il faisait chaud…

On était tous comme des frères

On faisait hurler nos mères

« Eh ! si tu te noies, je me tue » !!!

On s'enfuyait par les terrasses,

En cavalcade dans les rues…

Et les dominos, quelles parties !

C'était sans fin, jusqu'à la nuit….

Baklava, Chakchouka, Boukha,

Mots si doux parfumés d'épices

Qui se mélangeaient à la chicha

On y retournera,  mon frère

Rien que pour pêcher les glibettes,

Et revoir Noura, à La Goulette ………..


30/05/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres