Marie des grèves ....

rue grise

Sur le trottoir de la rue grise

Elle déambulait en pleurant

Petite , elle semblait soumise

Larmes et rires se mêlant….

 

Elle déambulait dans la rue

Secouant au vent sa crinière

Quand j’aperçus ses jambes nues

Se dérobant à la poussière

 

Sur les pavés de la rue grise

Elle s’écroula devant moi

Petite forme abandonnée

Que je recueillais en mes bras

 

Au 2 bis de la rue grise

Une jeune vie s’achevait….



30/05/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres