Marie des grèves ....

mascarade 2

Je découvre votre site  

Je parcours entre autre les messages et tombe sur cette réponse :

« Justement, dans ces familles apparemment bien structurées, qui offrent un profil "normal", ce sont les révélations d'incestes ou d'abus sexuels qui font apparaître le dysfonctionnement pré-existant : "la particularité de ces familles est, en effet, le décalage entre l'image donnée à l'entourage et ce qui se passe à l'intérieur". Deux auteurs, Reynaldo Perrone et Martine Nannini, respectivement thérapeute familial et éducatrice, soulignent "la caractéristique contraignante de l'image de bien-être que la famille offre à l'extérieur : les enfants sont censés l'entretenir et apportent leur participation active à la mystification montée par les adultes" ; il y règne une véritable tyrannie, parfois diffuse, où les révélations sont toujours présentées comme dangereuses ; le territoire familial peut avoir ses propres lois et échapper ainsi aux lois parfois diffuse, où les révélations sont toujours présentées comme dangereuses ; le territoire familial peut avoir ses propres lois et échapper ainsi aux lois de la société ; il devient le groupe à protéger en priorité... Et vous êtes vécue alors comme susceptible de trahison. »


C’ est moi, c’est nous, c’est notre famille…..une explication dont je n’ai jamais eu connaissance !!! je veux tellement COMPRENDRE….

J’aurai 60 ans en juillet, je suis l’aînée d’une fratrie de cinq filles …ma sœur F., la seconde , nous réunit mes trois sœurs et moi-même en sept 2005 et nous dévoile son lourd secret : notre père l’a violée entre l’âge de 13 à 18 ans ! elle n’ en  avait parlé qu’à son mari, celui-ci est décédé en juillet 2004 . F a entamé une thérapie et ce secret lui est devenu insupportable.

Aussitôt  je pense à ma fille adorée,  S. qui a alors 27 ans et qui souffre de « dépression » depuis l’âge de 7 ans, qui souffre d’obésité dont l’origine remonte à la même époque, qui est suivie en thérapie depuis l’âge de 10 ans….sans que RIEN n’émerge de cette prise en charge …et oui , elle a été agressée  ( violée ) par mon père entre l’âge de 3 et 10 ans ………….. et aussi C. et L. mes nièces, et la plus plus jeune de ses petites filles J. qui a alors 8 ans et qu’il a encore agressée à ces dernières vacances et il a 85 ans en 2005 !!! et mes cousines !!!

A ce moment, JE CROIS SOMBRER DANS LA FOLIE…..

Et qd je tombe sur votre réponse, des tas de souvenirs d’enfance me reviennent en mémoire. Oui , nous étions une famille apparemment bien structurée, qui offrait un profil "normal", ce sont les révélations d'incestes ou d'abus sexuels qui font apparaître le dysfonctionnement pré-existant : "la particularité de ces familles est, en effet, le décalage entre l'image donnée à l'entourage et ce qui se passe à l'intérieur".

Mon père, professeur brillant totalement dévoué à ses élèves, était le ROI de toute notre famille, non seulement notre cellule familiale mais  la famille au sens large pour laquelle il fut quasiment le sauveur pour nombre de ses frères et sœurs et de ses neveux et nièces qu’il a énormément aidés !

« les enfants sont censés l'entretenir et apportent leur participation active à la mystification montée par les adultes" ; il y règne une véritable tyrannie…

c’est cela, c’est exactement cela !!

Mon père nous dressait comme de petits singes savants et nous exhibait dans les réunions de famille par exemple …  les 4 petites filles ( la 5ème n’était pas née !) chantaient, récitaient poèmes et compliments ….nos résultats scolaires devaient être à la hauteur mais de toute façon , nous pouvions toujours faire mieux !!!!!!!!!!!! et chacun de s’extasier sur cette « famille en or » !!!

l’envers du décor, c’était le quotidien à la maison. Mon père ne supportait pas d’être dérangé, ma mère le servait comme un maître … il s’enfermait parfois dans un mutisme total et tout le monde filait doux évitant tout ce qui aurait pu le contrarier …

ce qui est terrible, c’est qu’évidemment, enfant, on ne perçoit absolument pas  cette perversité…..

et pour moi, c’est aujourd’hui que je prends réellement conscience de ce que fut notre enfance….cette manipulation permanente !!!

ça me perturbe à nouveau énormément mais ça éclaire aussi nombre de mes interrogations ….

J’arrête pour ce soir , je suis allée à l’essentiel, tellement de choses à dire encore !!!


BONJOUR

Je reviens vers vous après mon premier message d’hier.

C’est tellement important pour moi , cette réponse que vous avez apportée sur le message « un mode de fonctionnement familiale qui piège longtemps les enfants » et j’en suis totalement effondrée depuis deux jours.

Pour nous aussi le secret, les secrets étaient connus d’une grande partie de ma famille paternelle. Je dis « les » car en plus des viols et agressions, mes sœurs et moi avons appris par une de mes tantes ( qui pensait que nous savions !) que notre père avait eu une autre fille née d’une relation adultère, alors que ma mère était enceinte de sa 4ème fille ! relation avec une jeune fille de 15 ans « employée de maison » pour soulager ma mère …

Ma mère l’a su, un des frères de mon père et sa femme ont accueilli cette jeune fille, puis elle a accouché  sous x et le bébé a été adopté par le médecin qui l’a accouchée !!!!!! Et j’ai eu tous ces détails , le jour de l’inhumation de mon père !!!

La famille de mon père était très pauvre, très fruste et nombreuse : 14 enfants ! ils ont vécu des relations incestueuses entre frères et sœurs … certains de mes oncles ont eu aussi des comportements déviants… j’ai moi-même était « tripotée » par l’un d’entre eux vers 13 ans et comme j’ai découvert le « plaisir » ds ses attouchements mais ai très vite compris que si je ne disais pas stop, une autre étape serait franchie ! jusqu’à ces évènements , je n’en avais jamais parlé . paradoxalement, ça ne m’a pas perturbée ….et je n’en éprouve pas de honte ! sans doute parce que j’ai pu dire STOP ….

Vous imaginez l’état ds lequel on se trouve qd on découvre une famille de « tarés » pareils !!!

Ds mon enfance et le début de l’adolescence, j’ai été la plus rebelle de la fratrie . mais son pouvoir a su me rattraper : j’ai rencontré mon 1er mari D.en mai 1968 (SANS RIRE !!!). En aout, je suis monitrice de colo, je retrouve ma bande de copains, j’ai un petit flirt et je réalise fin sept que mon « fiancé » n’est vraiment l’homme de ma vie . Je préviens mes parents que je le quitte ( nous n’avons eu aucune relation sexuelle), Entre temps, D.  a fait connaissance d’un gd nombre de mes oncles et tantes .

Convocation manu militari ds le bureau de mon père : «  tu es une inconstante, une instable ….tu vas écrire à toute la famille que tu quittes ce jeune homme » ! j’en suis incapable ….et un an plus tard je l’épouse ! bordel de merde, mais comment est-ce possible ! trois ans plus tard je « trompais »  mon mari et 25 ans après je le quittais , premier geste de courage face à père !!! je pense comprendre maintenant que mon père a tout de suite senti que D. n’avait pas une forte personnalité et que ce serait un bon « moyen » de continuer à me dominer et mon mari aussi, exactement ce qui s’est passé !! leçons de morale incroyables qd il a été au courant de mes incartades , qui n’étaient qu’un besoin d’amour effréné .

C’est incroyable comme j’arrive à décrypter des tas d’évènements ….depuis deux jours !!!

Je pourrais continuer pendant des pages et  des pages …

Le pire et l’indicible, il s’est attaqué à ma petite fille adorée et là c’est l’horreur !

Puis-je revenir encore vers vous ?

ANNA



03/06/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres