Marie des grèves ....

Emerveillement ....

 

 

Emerveillement .. 

 

 

Le soir voluptueux a des senteurs d'alcôve

Sous ma robe qui glisse, tu devines mon corps

Dessiné par la lune de sa lumière fauve

Et que tu déshabilles d'un regard aussi fort

 

J'aime la langueur de tes baisers charnels

Qui palpent avec douceur la rondeur de mes seins

En un lumineux reflet, ton regard m'ensorcelle

Et  fait frissonner  le creux secret de mes reins

 

Plus souples que la vague et plus frais que l'écume

Mes cheveux se répandent en un frôlement d'ailes

Sur mes flancs doux et fleuris d'un frais parfum d'agrumes

Tu fais de ce soir d'été , un rêve immortel !

 

Dans l'ombre, je te vois divinement pâlir

Cher amour , l'or blême de tes yeux illumine

A jamais  nos baisers et nos fougueux désirs

Emerveillement , hymne de magie divine



23/09/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres